Région de Bonito

Nous sommes le 30 mai et passons la nuit dans une Fazenda brésilienne au bord de la piste. Accueil très chaleureux de la maman et ses 3 grandes filles, on nous propose eau, électricité et même internet mais aujourd’hui, nous n’avons pas besoin de tout cela.

05-rencontre

On a à nouveau réussi à discuter un moment, à échanger nos adresses mail bien que les brésiliens parlent très peu espagnol, et ils sont d’ailleurs très fiers d’avoir leur langue à eux. Au fil de la discussion, la maman nous dit qu’il y a une crise économique au Brésil … Comme nous paraissons étonnés, elle précise qu’apparemment tout va bien, pour l’extérieur, mais qu’en réalité ils sont, comme en Argentine, écrasés par les impôts et les taxes. Et de rajouter que c’est la faute de leur président … Tiens, j’ai déjà entendu cela quelque part …

Dans le pré où paissent les vaches et veaux, nous avons vu notre premier tamanoir (ou fourmille) puisque c’est le nom que nous ont donné nos hôtes.

Mais la journée a été riche en émotions : nous avons descendu une rivière ! pas de panique, pas en eau vive !!!! la région de Bonito est réputée pour ses rivières dont les eaux ont une transparence exceptionnelle ; ceci est du au fait que l’eau des sources souterraines passent sur un lit calcaire sans argile qui dégage du carbonate de calcium. Par réaction chimique, le carbonate de calcium calcifie toutes les impuretés qui tombent alors au fond de l’eau.

Munie d’un masque avec tuba et d’une combinaison de plongée ( eau un peu fraîche), j’ai donc descendu cette rivière sur 1 km, sans courant et uniquement avec des mouvements de bras , pour ne rien polluer. Il y avait effectivement des centaines de poissons. Les Caraïbes dans de l’eau douce, contenant aussi paraît-il beaucoup de magnésium.

06-bonito1 07-DSC06196

Lors de cette activité, on a aussi pu voir des singes capucins, toujours le fameux capivara (orthographe définitive !!!), des agoutis (c’est ce qu’on a compris : ils ressemblent à des furets quand ils marchent, à des écureuils quand ils grignotent des fruits …), des cochons sauvages et aussi un tapir . Et là, quelle ne fut pas notre surprise de voir un tapir, de la taille d’un poney !!! on n’imaginait pas cela.

Agouti
Agouti
Tapir
Tapir
Singe capucin
Singe capucin

Tatou

Tatou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *