Archives de catégorie : Moyen-Orient

Remontée vers le nord : villages de montagne, villes religieuses

Nous avons repris la route pour nous arrêter pour la nuit à 2300m d’altitude dans un village pittoresque nommé Abyaneh. Un peu de fraîcheur et de belles maisons à étages en Adobe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En cours de route

1-09-septembre-iran-20165

  Abyaneh

 

Le lendemain nous arrivons à Kashan, petite ville non loin de Qom. On voit beaucoup plus de femmes tout de noir vêtues.

Nous y visitons plusieurs maisons d’anciens riches propriétaires et des bains.

 

bains

Les bains : vue intérieure et sur les toits

Le principe de construction est toujours le même : on creuse d’abord pour récupérer la terre et fabriquer des briques ; puis on construit les pièces à vivre et celle de réception dans l’excavation afin de garder la fraîcheur … Et ce sur plusieurs niveaux ! Il y a toujours un patio avec un bassin et de la végétation . Après on construit les étages supérieurs autour du trou .

1-09-septembre-iran-20168

Notre guesthouse pour deux nuits est faite ainsi ( ci-dessous) de même que la mosquée voisine (ci-dessus).

guesthouse1

Cette ville est également reconnue pour la qualité de son eau de rose ; chaque boutique en vend et tout le monde veut nous faire goûter, même au restaurant à midi, on a droit au « digestif » à l’eau de rose …..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Alambic d’eau de rose

Puis, en fin d’après-midi , nous visitons une cité souterraine ; elle s’étend sur 3 étages, entre 10 et 23 m de profondeur. Un immense réservoir fournissait l’eau. Elle servait à se cacher en cas d’attaque ….elle fut utilisée jusqu’à une centaine d’années , puis oubliée car inondée suite à un tremblement de terre, enfin redécouverte il y a 12 ans par un habitant qui creusait un puits …

cite-sous-terre

Avant d’arriver à Téhéran, nous faisons une halte à Qom, grande ville religieuse du pays. L’organisation pour accueillir 23 millions de pèlerins par an est impressionnante. Nous sommes accompagnés par un imam à l’intérieur du site, homme parlant très bien l’anglais et bien au courant de ce qui se passe dans le monde.  Il nous explique que dans les prières des chiites, on s’adresse à tous les ´prophètes’ à savoir Abraham, Moïse ,  Mahomet, Fatima, ….. Très œcuménique … De même qu’en Iran les femmes ont le droit de conduire , de piloter, etc…. contrairement à l’Arabie Saoudite, l’ennemi sunnite depuis longtemps .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La grande place à Qom
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Prête pour la visite avec l’imam derrière moi

Après Téhéran, nous passons par Qaswin où nous visitons à nouveau le bazar (avec toujours des photos typiques) et un drôle de palais octogonal.

1-09-septembre-iran-20169

 Au bazar : à gauche, un vendeur de tripes …. à droite c’est de la laine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Palais octogonal, également musée de calligraphie

Jour férié ce mardi, nous en profitons pour traverser la montagne voisine ( col à 2400 m d’altitude) afin de rejoindre la vallée d’ Alamut, connue pour les fameux ´châteaux des assassins ´ ;

Ils sont pas mal en ruine, détruits par les mongols au 13ème siècle et malheureusement pour moi , d’accès impossible ! Trop de montée …

C’était une secte, déviée de l’Islam, qui perpétrait des assassinats à travers le pays, promettant le paradis à l’exécutant . En fait des précurseurs des terroristes actuels ….

1-09-septembre-iran-201613

Nous quittons Qaswin et nous  traversons une région de cultures céréalières pour traverser  finalement la dernière montagne nous séparant de la mer Caspienne. Changement total de décors , on se croirait dans les Vosges avec ses forêts d’épicéas et de feuillus. Puis, au fur et à mesure que l’on descend, ce sont les champs d’oliviers puis les rizières . Du vert de partout, ça change ! Et même du thé alors qu’on n’est qu’à 50 m d’altitude …

Le ciel est couvert, aurons nous de la pluie ? Ce serait bien la première fois …. Cette région produit 80% des récoltes de riz du pays, et il en faut vu ce qu’ils consomment.

Ce mercredi 12 octobre est encore férié . C’est le point culminant d’une fête qui dure depuis 10 jours ; jusqu’à présent, ce n’était que des défilés le soir avec tambours et chants, maintenant c’est une bonne partie de la journée et de la nuit. Plusieurs fois nous sommes arrêtés , même sur l’autoroute par un de ces cortèges, avec haut parleur alimenté par un groupe électrogène posé sur une charrette à bras, suivi des hommes qui se flagellent au rythme du tambour, puis les femmes et les enfants.

Tous les commerces sont fermés y compris  les restaurants. On s’arrête à un hôtel restaurant devant lequel il y a deux immenses queues, une d’hommes et l’autre de femmes,  au milieu desquelles passe notre guide. En fait, Le restaurant distribue gratuitement des plats à emporter que nous irons déguster au parc d’à côté …

 

parc

Étant donné qu’après demain c’est vendredi, espérons qu’ils ne feront pas le pont !!! Par contre, le soir, même problème …. nous faisons donc un tour au bazar d’à côté et trouvons quelques rares échoppes ouvertes : fromage de chèvre, fruits, dates et bière au citron ….. Oui, je sais, nous sommes très raisonnables !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Notre hôtel, cour intérieure

pique-nique-kachan

Pique-nique devant la chambre

Le lendemain matin, nous visitons la petite ville montagnarde de Masoleh. Nous grimpons à travers de grandes forêts , on se croirait en Europe et notre guide n’arrête pas de prendre des photos , il est d’Isfahan et il n’a pas l’habitude de ce genre de paysage…                         Des nuages, un petit crachin …. Ça change !

1-09-septembre-iran-201610

Ce village est accroché à la montagne et les ruelles sont sur le toit des maisons d’en dessous.

1-09-septembre-iran-201611

 

Nous reprenons la route de montagne, très sinueuse et arrivons dans le brouillard ! Sommes nous en Iran ?!?

La forêt s’estompe, nous sommes maintenant sur un haut plateau, entourés de montagnes, un paysage alpin …

Durant notre traversée , nous mangeons dans une gargote, de délicieuses brochettes de mouton accompagnées de yaourt ; le reste de la bête pend dehors, depuis combien de temps ?… m’enfin , il ne fait plus 30 degrés !….

1-pre-album11

 

Nous passerons la nuit à Ardabil, encore une capitale qui vit la naissance du premier Shah Safavid … On visite son mausolée et à la sortie, nous sommes pris dans deux défilés qui se croisent ; avec chameaux et personnages divers qui rejouent les scènes de la mort du Shah, tué et décapité en plein désert par les méchants ottomans.

Les photos sont expressives ….

1-09-septembre-iran-201612

Le défilé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cour du mausolée consacré au Shah Ismael

 

Le dernier site visité, avant notre retour, est le village troglodyte de Kandovan. C’est la Capadocce turque mais en plus petit et habitée. Même notre chambre d’hôtel est creusée dans le rocher …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Kandovan

1-pre-album12

Maisons diverses

 

Dernière nuit à Zanjan et qui rencontrons nous à l’hôtel ? François et Patricia !!!! Quelle surprise ! Ce sera l’occasion de boire enfin une vrai bière, bien cachés  dans son 4X4 …..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Sur le parking de l’hôtel à Zanjan

Et voilà en résumé cartographique le trajet parcouru pendant ces 24 jours :

carte-iran

 

Isfahan, un joyau de l’empire perse

Isfahan, encore une ancienne capitale de l’empire perse. Ville fort sympathique et très verte. Énormément de parcs et surtout la superbe grande place royale, lieu de culte mais aussi de commerce. Elle fait 500 m de long par 200 m de large. De très belles mosquées bleues, un grand bazar et nombre de vieux ponts qui traversent la rivière , à sec à cette époque .

1-place

Merci Martine de m’avoir conseillé maps.me sur mon iPhone , de sorte que j’ai un vrai gps sans connection wifi. Ceci nous a permis de trouver, à pied, le restaurant gastronomique d’Isfahan ! Nous y avons mangé des feuilles de vigne farcies ( appelées dolme), très différentes des grecques . On y a rencontré un groupe d’étudiants fort sympathiques avec selfies réciproques évidemment .

1-isfahan

 

La place royale est très impressionnante de jour également et nous visitons le palais Ali Ghapo qui la surplombe

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Du haut du palais
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Plafond d’une des salles
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Dans la salle de musique, au 5ème étage …..

On ne peut négliger les deux mosquées situées sur cette place, elles sont vraiment splendides ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La mosquée Imam

 

5-mosquee

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La mosquée Sheikh Lotfollah

Et puis, c’est au tour du palais Chehel Soton. Reconstruit en 1706, sa terrasse se compose de 20 piliers de bois. On l’appelle « le palais aux 40 piliers » à cause de leur reflet dans l’eau …

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Equipe d’entretien ….

 

La fresque qui suit représente une défaite contre les turcs. Pourquoi peindre une défaite ? Les turcs avaient des canons (en haut à droite ), achetés aux anglais, les perses non … Ils n’ont donc pas perdu la face ! Et après , ils en ont aussi acheté !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les canons sont en haut à droite

 

1-09-septembre-iran-20163

D’autres belles peintures

 

Le lendemain , visite des ponts, bâtis entre le 11 ère et le 16 ème siècle. Très souvent, il y a un salon de thé sur une pile. La dernière photo est celle du plus ancien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le pont Sio Se, de nuit

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le pont Chubi

1-09-septembre-iran-20164

Sous le pont Chubi, un chanteur nous a fait un petit récital

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le pont Kajuh date du 11ème siècle

Nous poursuivons notre ballade le long de cette grande rivière à sec ; voici quelques photos insolites :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Toujours à Isfahan, nous terminons par la visite du quartier arménien. Nous y visitons la cathédrale St Sauveur où l’on explique bien le génocide, fait par les kurdes . C’est sans doute pour cela que les turcs ne veulent pas le reconnaître . Toutes les églises du quartier ont un dôme en plus du clocher pour ressembler à une mosquée .

18-ext-cathedrale

La cathédrale St Sauveur

17-cathedrale-armenienne

Et son dôme très décoré

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Une église parmi les 6 du quartier

Quartier très reposant où l’on peut enfin boire un café, denrée rare en Iran ….                                     Cette visite clôturera notre séjour à Ispahan.

 

Autour de Shiraz, ville au sud ouest de l’Iran

Persepolis se trouve entre Yazd et Shiraz. On passera donc 3 nuits à Shiraz pour profiter pleinement de ce lieu riche en visites diverses. Cette ville a été célébrée comme le coeur de la Perse pendant 2000 ans ; on la surnomme « la maison du savoir », « la ville des roses », « la ville des jardins », etc ….

Depuis notre hôtel, nous pouvons nous rendre à pied à la Citadelle de Karim Khan dans laquelle se trouve bien sûr un hamam, et sommes surpris de voir dans la cour des rangées de citronniers ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Citadelle

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bains

 

Nous prendrons un peu de repos au jardin d’Eram non sans avoir auparavant profité des odeurs du bon pain chaud fabriqué presque sur le trottoir !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le Jardin d’Eram

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le pain sort du four sur un tapis roulant, il est acheté immédiatement par les passants

 

Lundi 2 octobre, nous visitons la mosquée rose.  Construite il y a seulement 200 ans, son architecte avait beaucoup voyagé et il a donc représenté de nombreux  paysages européens… Une belle particularité de ce lieu : le matin, le soleil frappe les vitraux et le sol de la salle, recouvert de tapis, prend de superbes couleurs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La mosquée rose et ses stalactites au-dessus de la porte

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A l’intérieur

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La salle utilisée en hiver et ses effets lumineux

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Du rose de partout !

 

Nous quittons alors Shiraz pour nous rendre à Bishapour ; pour cela nous traversons les monts Zarcos et déjeunons à 2200 m d’altitude ; on nous installe dans une ´guérite ´, recouverte de tapis, avec chauffage et sonnette pour appeler le garçon… On est censé s’y asseoir en tailleur …. Impossible pour nous !

13-menu-en-persan

                                     Menu en persan

 

14cabane-ext

Finalement, c’est notre guide qui commandera …

 

La cité de Bishapour a été construite par Japurh I après sa victoire sur les romains ; il a utilisé ses prisonniers comme esclaves pour bâtir la ville. Non loin, on admire de superbes bas- reliefs taillés dans le rocher relatant cet exploit.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bas reliefs à Bishapour

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La reddition de Valerien

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les armées se font face

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le vaincu donne l’anneau du pouvoir au vainqueur ; on remarquera le soldat mort étendu  sous le cheval ….

 

Persepolis, capitale de l’empire Achaemenide

Journée riche en émotions mais éreintante à Persepolis.

Juste avant d’y arriver, nous visitons une nécropole composée de 4 tombes, taillées en hauteur dans le rocher. Ce sont entre autre celles de Darius I et II, 300 ans avant JC environ. Cela rappelle un peu Petra, en bien moins grand.

image-1

Tombe taillée dans le rocher

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’histoire perse est super compliquée avec régulièrement des changements de dynasties. Je ne m’étendrai donc pas …

Darius a eu le grand mérite de bâtir un empire regroupant 23 nationalités différentes, de l’Inde à la Turquie. Le site lui même est moins bien conservé que les sites grecs ou égyptiens, mais le documentaire présenté montre bien l’ampleur de ces édifices . Sa destruction a été provoquée par Alexandre le Grand, volontairement ou accidentellement … Un immense incendie a détruit les toits et colonnes en bois, la chaleur a fait fondre les pièces métalliques qui maintenaient les colonnes de pierre qui se sont donc écroulées .

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Porte d’entrée

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mur encore debout

 

Fort heureusement il reste un mur d’une centaine de  mètres couvert de bas- reliefs, représentant les délégations des différents pays, chargées de cadeaux. On pourrait y rester des heures !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les différentes délégations

 

1-09-septembre-iran-20161

Distinguables par leurs coiffures qui diffèrent

 

2-pre-album1

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On retrouve très souvent le lion (début de l’année) qui terrasse le taureau (fin de l’année) : cette scène  symbolise la nouvelle année ….

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le symbole zoroastrien : le dieu Ahura Mazda tient dans sa main l’anneau du pouvoir, les deux ailes protégeant la terre entière

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Enfin, celui que l’on a vu dans notre jeunesse dans nos livres d’histoire ……

 

Une très belle journée .

Visite de Yazd, ville du désert

 

Nous arrivons à Yazd, ville située à environ 300 km au nord de Kerman. Cette ville nous a beaucoup plu, autant par son atmosphère que par la quantité de nouvelles choses à voir.

Sur le chemin, on passe une nuit dans un caravansérail . On échappe au dortoir commun pour avoir une chambre dans des conditions assez curieuses …. on s’en souviendra !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nuit au caravansérail

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Lecture du Lonely planet avant la visite de Yazd

 

Notre hôtel à Yazd étant au centre de la vieille ville, nous avons pu déambuler le soir dans les ruelles et dîner sur le toit du restaurant. Une belle soirée …

Yazd est une des plus vieilles villes habitées du monde, depuis 7000 ans.

Il y a ici la plus grande population de zoroastriens du pays ; cette religion est arrivée en Iran en 1500 avant JC …. Ils adorent le feu et au temple du feu, on a vu une flamme qui serait allumée depuis 1500 ans ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Symbole zoroastrien, on le retrouvera à Persepolis …..

 

Une autre curiosité de cette religion , c’est leur façon de disposer des corps des morts : ils les montent au sommet d’une Tour du Silence, elle même au sommet d’une colline. Là, les rapaces viendront les manger, ceci afin que les corps ne polluent pas la terre.

Une Particularité de Yazd, ce sont les tours à vent ; on en voit des centaines sur les toits des maisons. Les gens riches et les mosquées avaient le privilège d’avoir un canal sous la maison. Dans les pièces d’été , il y avait un bassin surmonté d’une de ces tours. Le vent, même faible, est alors capté et descend sur le bassin, ce qui refroidit la pièce . C’est la clim d’autrefois ! Dans ce parc, on profitera d’un distributeur d’eau fraîche assez curieux : on enfile une paille au bout du tuyau mis à disposition et on se régale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La plus haute tour à vent de la ville

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Distributeur d’eau

 

Quand c’est un réservoir commun pour le peuple, il y a 5 tours autour d’un dôme qui permet de garder l’eau fraiche ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un réservoir et ses tours à vent

 

Nous avons aussi l’occasion de visiter de très beaux bains, bien mis en valeur par des personnages judicieusement disposés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Grande salle

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Aux bains

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Aux bains

 

Puis nous avons déjeuné dans un restaurant typique, où l’on s’assoit en tailleur sur un tapis …. très peu confortable pour nous mais pas pour les familles iraniennes qui se sentent comme à la maison !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Repas en famille

 

Visite d’une mosquée, de la prison dite d’Alexandre mais on n’est pas sûr qu’il y soit pour quelque chose …. par contre les plafonds sont superbes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mosquée

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Intérieur

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cour de la prison

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Superbe dome de la prison

 

Commentaires en vrac accumulés au fil des jours

 

La monnaie officielle est le rial : 1€ vaut 40000 rial. Plus moderne, on parle en toman : 1€ vaut 4000 roman. Les prix sont affichés en tomans mais les billets sont tous en rials ! Facile, non ?

Sur les anciennes portes mais aussi des récentes il y a 2 heurtoirs : un gros et rond, l’autre est long et plus petit. Ils émettent donc des sons différents et on sait s’il s’agit d’une femme ou d’un homme, donc on sait qui va ouvrir la porte …

porte

Un repas typique se compose toujours d’une grande assiette de riz agrémenté soit d’un kebab (au poulet ou à l’agneau ou à un mélange de viande hachée) soit d’une viande en sauce. Très souvent, on rajoute du yaourt salé et les iraniens se régalent avec un yaourt à boire qui a un goût très suret …. Pas notre tasse de thé ! Nous préférons boire de la bière ( sans alcool ) à tous les repas : notre préférée est au citron mais il y a aussi ananas, pêche , etc… Comme il n’y a pas de dessert, on achète des fruits lors des visites de bazars ou bien on boit des jus de fruits pressés.
Dans la rue, nous mangeons aussi de la glace au safran …. Assez forte en goût, mais leur safran est délicieux . Il y a bien sûr des glaces plus classiques !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le persan est très difficile à retenir ; on sait dire Salam ( bonjour), merci (!), pomegranada (grenade) : on en boit en jus de fruits, mais aussi melon, mangue, etc… Délicieux !

 

Nous avons acheté des cartes postales pour nos petits fils ; mais où les poster ?… Pas à l’hôtel , elles risquent de ne pas partir ! Une boîte aux lettres ? encore faut- il en trouver une et surtout ne pas confondre avec les innombrables boîtes à donations le long des rues … On a fini par rencontrer un facteur mais les cartes étaient dans la voiture, au parking ! Il a proposé de faire le tour du pâté de maison et de nous attendre à la sortie… Elles n’étaient pas assez affranchies ! Il a pris l’argent manquant et a promis de s’en charger …. Quelle gentillesse !
La conduite en ville est assez sportive ; ils changent constamment de file sans prévenir , font des demi-tours (permis!) sur des 2×3 voies et arrivent à s’insérer avant ceux qui vont tout droit !!
Même combat pour traverser … On s’avance dans la circulation jusqu’à ce que quelqu’un s’arrête et on poursuit ainsi jusqu’à l’autre côté. Si on hésite trop, un iranien nous prend sous sa protection …

A la télé, il y a une chaîne d’informations iranienne en anglais ; ils relatent ce qui se passe dans le monde, entre autre le débat en Clinton et Trump, la brouille entre Hollande et Poutine, etc …. il en est de même dans les journaux …. Sur internet, on peut aller sur nos sites habituels pour voir les infos et, quand le développement d’un sujet n’est pas de leur goût (débat sur les homosexuels par exemple) on tombe sur une page tout en persan ….y a plus qu’à revenir en arrière ….

journal-iran

Après Téhéran, en route vers les villes du désert, au sud

Lundi et mardi, nous avons visité quelques musées de Téhéran . Le palais du Shah est impressionnant par sa splendeur : marbres de Carrare, cristaux de Baccarat, tapisseries des Gobelins, …. On y verra aussi quelques toiles de maîtres …..De belles voitures sont encore présentes dont la Mercedes SL de Farah Dibah. L’épouse du Shah a créé de nombreux musées à Téhéran, 2 ans avant la révolution, étant intéressée par toute forme de culture.Nous visitons également le musée du tapis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au palais

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Mercedes SL

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tapis présentant le symbole des zoroastriens,  la 1ère religion monothéiste de Perse 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tapis

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tapis plus classique

Dîner au Grand Hôtel chic de Téhéran pour 1 300 000 rials ! Heureusement , ils ont de grosses coupures !!! Comme 1€ vaut  40 000 rials, ce n’est pas si cher que cela ….. mais par la suite, nous dînerons dehors, dans de petits restaurants et nous nous en sortirons à 3 euros pour deux !….

Première mosquée également ; il va falloir se couvrir un peu ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vol le soir pour Kerman, ville du désert . Cela nous permet de couvrir 2000 km sans fatigue aucune. La remontée vers le nord se fera par contre en voiture.

Nous arrivons alors sur un immense plateau à 1500 m d’altitude , bordé par 2 chaînes montagneuses allant jusqu’à 4500 m d’altitude . C’est par un ingénieux système de canaux  ( appelés qanats) que les habitants récupèrent l’eau des montagnes et l’amènent jusqu’aux villes et villages. Et là, on peut voir des rues bordées de platanes d’Asie ! Des jardins où l’eau coule en cascade, des arbres fruitiers .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le jardin de Chazdeh

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous visitons la citadelle de Ryan, une ville entourée de remparts. De belles photos qu’il va falloir trier, tant il y en a ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vue d’ensemble

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A midi, nous avons déjeuné chez l’habitant : accueil super, repas traditionnel délicieux et en prime, nous passerons à la télé , ayant rencontré une équipe qui faisait un tournage pour promouvoir le tourisme …..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un repas traditionnel délicieux

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le thé nous attend dans le jardin

Avant de quitter cette belle ville de Kerman, nous visitons notre premier bazar avec de superbes plafonds voutés. Il y en aura encore bien d’autres pendant ce voyage, toujours aussi animés et surprenants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une place centrale au bazar

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Détail du plafond

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Caravanserail au sein du bazar : on remarquera la balance pour peser les colis

 

Notre arrivée en Iran, premières impressions

Nous voilà sur le sol iranien après un vol agréable ; ce qui le fut moins ce sont les 2 heures de queue pour retirer les visas, à 3 heures du matin ….. Arrivée à l’hôtel à 5 heures !

Nous verrons le lendemain que Téhéran est une ville très étendue, immense (12 millions d’habitants) et entourée de montagnes. Les beaux quartiers étant bien sûr un peu en hauteur ….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Téhéran, ville entourée de verdure et de montagnes

Heureusement, aujourd’hui nous n’avons commencé les visites qu’à midi.

Le musée archéologique est une excellente introduction pour la suite du voyage. Pas mal de poteries diverses, ce qui remplacera cette année les peintures rupestres !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Hé oui, maintenant il faut porter le foulard ….

 

2-09-septembre-iran-20162

Puis musée des bijoux dans les sous-sols de la banque nationale.

couronne-de-farah-pahlavi-en-1958

La couronne de Farah Dibah

1-bijoux1

Couronne, vase et bassin du 19ème siècle

Dans l’hôtel, nous nous faisons photographier par 2 femmes qui, bien qu’habillées assez strictement nous font des sourires et  nous paraissent bien décontractées  ….. Je leur demande si je peux les photographier et, non seulement elles acceptent mais ensuite elles font de même avec nous et leur téléphone portable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Demain vol pour Chiraz, dans le sud et les grands sites perses.